Au milieu des montagnes, Julie

il y a
1 min
4
lectures
1
Deux ans durant nous avons rôdé
A Saint-Laurent ou à Saint-Jean
Nos corps éveillés ont beaucoup joué
Du pont à la plaine, sages ou désobéissants.
Dans ses bras à lui le jour; assumé.
Dans les miens la nuit, pour un secret brûlant.
Danser à plein temps, c'eut été gâcher.
Alors nous nous sommes planqués, t'équilibrant.
La Chartreuse ou la vallée, en hiver ou en été,
Nos bouches s'y sont nouées, boudées, tant et tant.
J'en retiens ton tatouage, sur tes reins, dessiné.
J'y reviens dix ans après, au confluent.
L'Isère a vu ta peau déshabillée
Brune, à mes papilles s'extasiant.
J'y ai erré, bu des larmes trop salées
J'ai revu ce haut blanc remontant nos mouvements
Court, et mince, et doux, et serré
Comme l'éphémère de nos cafés, de nos instants
Dans l'attente des balcons, nous nous sommes frustrés
Quand sous la tente, un autre soir, nos mains se tenant...
Les balustrades sont des haies à transgresser
Et la tentation un mets nous ayant fait plus d'un printemps.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,