1
min

Au crépuscule de ma vie,

Image de Nonour

Nonour

8 lectures

0

Le train hors rails,
J'avais si mal...

Et toujours si blessé,
Gagné par les désespoirs
A regarder hébété,
les matins et soirs
Notre pays saccagé.

Et Vinrent les clameurs
Des journées de février
Me tirer de mes torpeurs

Au crépuscule de ma vie,
L'aube se lève sur l’Algérie...

Plus jamais je ne souffrirai,
Enfin libre, apaisé,
Sans craintes je respirerai
Le bon air du pays.

Je prierai tous les temps,
Pour que les jeunes longtemps
Y vivent laborieux,
Y vivent heureux.

J'implorerai dieu
De me garder en vie,
Pour que s'éclaire le ciel
Dans tout le pays,
Pour qu'émerge l'Algérie.

Boghni le 20/03/2019 Amokrane nourdine
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème