1
min

Au bûcher des vanités

Image de Yannick Pagnoux

Yannick Pagnoux

137 lectures

20

Qualifié

(À Léo Ferré)

Au bûcher des vanités,
Les visages
Se sont recouverts
De mousses,
De lianes,
De vertes ingénues.

Petite musique de fond
À travers le silence ?
Un feu...

Dans le crépitement des flammes
Le papier
Se souvient bois,
Le bois se souvient
Esprit éternel.
Il se rappelle
Deux mains,
Celles d'une mère
Celles d'un père,
Guidant ses enfants
Entre des lignes
D'encre noir.

Le feu...

L'air !
La glace !
Soyons fous !
Brûlons !
Brûlons l'arbre de vie,
Phare de l’éternité !
Soyons fous !

Nous sommes des rats !

Et...
Et...
Le temps passera.
Nous le regarderons
De nos ailes dans le ciel.
Qui ?
Le soleil, voyons,
Nous qui ne voyons plus rien.

Souvenez-vous,
Quand les billes
Auront remplacés les yeux
Nous serons enfin
Aveugles.

Plus rien ne sera.
Puis plus rien !
Il n'y aura plus rien.
Plus de mer
Plus de ciel,
Plus de flammes,
Nous avalerons
Nos propres cendres.

Mort les enfants
Aussi !
Resteront leurs ossements
Et la rouille sur le béton.
Les corps n’auront plus
De formes
Et nous serons redevenus
Bêtes.

Et là tel un espoir,
Telle une lumière dans la nuit,
Les visages des anciens
S’afficheront sur les murs.

Nos visages,
Nos rides.

Regard de glace
Peinture des vestiges d’humanité.

Et pourtant seule,
Elle continue
À veiller.

PRIX

Image de Eté 2016
20

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
j'aime beaucoup.
il n'y a plus rien/plus plus rien.....

·
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
ah Léo
·
Image de Xoux34
Xoux34 · il y a
une grande force émotionnelle dans des mots qui se posent comme des cris... bravo
·
Image de Christophe66
Christophe66 · il y a
soyons fous ! Mais le monde est fou donc nous sommes déjà fous ... mon vote
·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
On supprimera la Foi
Au nom de la Lumière,
Puis on supprimera la lumière.

On supprimera l'Âme
Au nom de la Raison,
Puis on supprimera la raison.

On supprimera la Charité
Au nom de la Justice
Puis on supprimera la justice.

On supprimera l’Amour
Au nom de la Fraternité,
Puis on supprimera la fraternité.

On supprimera l’Esprit de Vérité
Au nom de l’Esprit critique,
Puis on supprimera l’esprit critique.

On supprimera le Sens du Mot
Au nom du sens des mots,
Puis on supprimera le sens des mots

On supprimera le Sublime
Au nom de l'Art,
Puis on supprimera l'art.

On supprimera les Écrits
Au nom des Commentaires,
Puis on supprimera les commentaires.

On supprimera le Saint
Au nom du Génie,
Puis on supprimera le génie.

On supprimera le Prophète
Au nom du poète,
Puis on supprimera le poète.

On supprimera l’Esprit,
Au nom de la Matière,
Puis on supprimera la matière.

Au nom de rien on supprimera l'Homme,
On supprimera le nom de l'Homme,
Il n'y aura plus de nom.
Nous y sommes.
(Armand Robin-1945)

·
Image de Philippe Vlad
Philippe Vlad · il y a
+1 et approuvé par Richard ;)
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
très adroit très poétique, une colère contenue et féroce contre cette humanité qui perd sa boussole
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bêtes, on doit l'être déjà.
J'aime beaucoup :
"Regard de glace
Peinture des vestiges d’humanité.

Et pourtant seule,
Elle continue
À veiller."

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une jolie poésie bien construite! Bravo! Mon vote!
Mes deux œuvres, BAL POPULAIRE et ÉTÉ EN FLAMMES , sont en lice
pour le Grand Prix Été 2016. Je vous invite à venir les soutenir si le cœur
vous en dit, merci! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

·