1 lecture

0

Bercée par la mélopée
Mon corps désincarné
Enveloppé

Complainte des notes déjantées
Corps traversant l'espace
Esprit en pensées fugaces

Que toi qui compte
Compte les heures, les minutes et secondes
Jours après jours
Quand rien ne se passe
Avenir sans traces

Temps inconditionnel

Amour que je te porte

Musique morte

Je balance sur un pied
Mon corps bientôt disloqué
Tout ici me fait mal
Là bas c'est pas mal

J'irais sûrement
Portée par le vent
Survoler les contrées
D'un monde désenchanté

Évaporée par l'éther dans des notes qui m'enveloppent
J'aurais dû me douter
Que ce monde me trompait

Là ou je veux aller
J'aurais cette liberté
De me libérer enfin
De ce qui m'a fait mal
Pour ne plus être entourée que par le bien
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

De la même thématique