5 lectures

0

Un caillou et une éponge l'un à côté de l'autre.

L'éponge est triste, elle absorbe tous les malheurs du monde.
Comme rien ne l'expurge elle s'engorge .

J'aimerais être comme toi dit l'éponge au gros caillou.

Le gros caillou impassible et muet jusque là :
Petite Éponge, ta nature est d'absorber la mienne d'être impénétrable !

Tu as de la chance répondit Éponge
Gros Caillou à son tour lui dit
Tu sais Éponge, nous sommes là tous deux dans le même élément.
Je ne peux t'aider car je resterai toujours immobile.
Par contre , le courant qui nous caresse, lui, peut, exprimer tout ton malheur.

Regarde moi Éponge.
Repris Gros Caillou.
Au commencement j'étais rugueux, les algues s'accrochaient à moi, les micro organismes aussi, je devenais tantôt vert, tantôt rouge, parfois noir et marron. Puis avec le temps, le courant m'a tellement et si bien érodé que je suis devenu lisse, si lisse que plus rien ne pût s'accrocher.
Avant J'étais comme toi, je recueillait tout au gré des marées.

Éponge continua Caillou . Je sauterait bien sur toi de tout mon poids pour te presser et expulser tous tes malheurs, mais je ne le peux pas. Alors que tu peux le faire seule.

Observe le mouvement de l'eau ! Capte le! Petit à petit en te mettant dans le bons sens du courant, celui-ci te débarassera de toute tes pollutions.
Profite en pour capter quelques grains de silices et autres particules fines. Comme ces petits nuages qui dérivent là, tu vois?

C'est mon conseil fit Gros Caillou.

Éponge réfléchi. Réfléchi encore et encore, tant et si bien qu'elle ne se rendit pas compte qu'au bout d'un long, très long, très très long moment qui sembla durer une éternité, elle se mit à changer.
Des grains de silice, et de calcaire se déposèrent à sa surface et dans toutes ses aspérités. Formant au fil du temps, qui ne comptait plus, une coque solide, ne laissant plus rien pénétrer.

Gros Caillou demanda à Éponge comment elle allait maintenant au bout de tant de temps passé.

Éponge lui répondit . Le courant et le temps ont fait leurs œuvres.
Regarde moi. Je suis devenue comme toi. Solide et presque lisse. Mais je suis surtout imperméable maintenant.
Je ne te remercierai jamais assez de m'avoir ouvert l'esprit, m'avoir fait prendre conscience que trouver la bonne direction était la meilleure chose qu'il fût. Plutôt que continuer à me lamenter. Je ne suis peut-être plus pareil, mais je peux enfin être moi.

Gros Caillou avait quelque peu changé, ce n'était plus cet énorme rocher qu'il était avant.
Éponge compris que Caillou l'avait aidé à devenir celle qu'elle est à présent.

Caillou?
Oui Éponge?
Pourquoi m'as tu aidé ?

Il te fallait un guide, toute seule si forte que tu puisses être, tu n'aurais pas tenue longtemps . Tu te lamentais trop.
Mais ta vie quoiqu'elle puisse te paraître, mérite d'être vécue .
Il fallait juste te donner des indications pour la rendre meilleure.
Et tu tu l'as fait.

La part de moi, infime, qui s'est déposée sur toi, mêlée à d'autres éléments, te protège. Les maux du monde, glisseront sur toi dorénavant. C'est le cadeau que TU t'es fait! Tu n'as rien à devoir. Tu as apprit .
C'est une forme de résilience. On appelle aussi ça,la sagesse.

Éponge, n'eut jamais plus à souffrir du monde.
Elle put désormais penser à de belles choses.
Elle est heureuse.

Et ce qu'avait fait Caillou n'était simplement qu'un geste fraternel et d'amour.

Ils vivent toujours côte à côte, quelque part, et contemplent les étoiles de mer!
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

De la même thématique