Astarté ma belle

il y a
1 min
13
lectures
1
Astarté ma belle
seule tu sais m'enivrer
divine ambroisie
folle caresse nocturne
déesse de mes dérives

Ton rayon secret
traverse les infinis
tourments de mon âme
tu bouleverses mes nuits
et demeure en moi le jour

Ta clarté diffuse
éveille en moi l'inconnu
astre de mon coeur
faible lueur dans ma nuit
aussi blanche qu'amoureuse

Que serait la nuit
sans ta douce cruauté
nécessaire Sphynge
tu es celle qui révèle
à la raison sa folie

Dans l'obscurité
Il n'y a que toi qui brille
déesse d'Amour
sans toi que serait le monde
privé du rayon magique
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,