1
min

Assaut chevaleresque

Image de Juliie LCQ

Juliie LCQ

2 lectures

0

J'ai fermé les volets,
Barricader les portes
Du passage par l'aorte,
Jusqu'à détruire le palais.

J'avais choisi les cloisons
Par amour de la sécurité.
En finir avec le verbe aimer
Et entamer ma guérison.

Vivre enfin pour moi,
Protéger mes derniers murs
De l'assaut d'enflures,
Rois, sans foi, ni loi.

Et te voilà chevalier,
Armure étincelante,
A la locution charmante
Et par l'honneur, guidé.

A bras le corps,
Tu tentes une bataille,
Pour trouver la faille
Menant à mon accord.

Brandissant drapeau blanc
Tu me comptes fleurette
Pour trouver cette cachette,
Prison de mes sentiments.

Et mon cœur s'écrie
Du fond de son cachot,
Réchauffé par ton flambeau,
Il veux s'échapper vers lui.

Mais les sombres douves
De ma raison désabusée
Rappellent les ponts brisés,
Et ton armure s'en éprouve.

Alors tu luttes sans relâche,
Franchis les remparts par amour,
Pour atteindre enfin cette Tour,
Promesse digne des Appalaches...
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,