Arnaud

il y a
1 min
103
lectures
7

J'aime parler sans être interrompue. Donc j'écris. Mes textes sont le théâtre du vrai, à défaut d'être celui du réel. Voici pour la (re)présentation  [+]

La semelle de ses sabots creuse l'asphalte,
Il avance, un rameau d'olivier à la main,
Bientôt, tout près de la Cité, il fera halte
Pour quelques visages dont il aura pris soin.

Sans trembler, notre officier supérieur,
Chasse de ses yeux bleus le mortifère azur,
Au crépuscule de sa vie il n'a plus peur;
Sublime, il impose sa vaillante nature.

Il ne pleut pas mais grêle des balles de plomb
Dont la laideur, immense, maquille le front
D'un héros qui porte l'espoir comme une broche.

Conscient que l'amour reste sa plus belle arme,
Au chaud sous l'uniforme s'endort le gendarme,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté gauche.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !