Aqua Toffana

il y a
1 min
75
lectures
19

Ecrire, c’est mourir en son être pour renaître. Ecrire, c’est vivre et apprendre à entendre. Ecouter le silence, lire la patience, attraper l’instant et regarder devant  [+]

Lune de sang qui fane, pétales de rose,
Le chant du corbeau t’a fait perdre la raison.
On dit que seule la dose fait le poison,
Dans tes veines se glisse jusqu’à l’overdose.

Lune de sang qui fane, la fleur est éclose,
Et son rire se mêle à ce triste soupçon.
As-tu bu cet amour, cette morte passion,
Quand la froide trahison en ton cœur explose ?

Mais à qui appartient cette haine amoureuse ?
Te souviens-tu de cette belle malheureuse,
Son sang passe dans tes reins, rongera ton foie.

Ce vin chaud qui coule dans ta gorge t’endort,
Ce soir, époux infidèle, tu seras mort,
L'Aqua Toffana circule déjà en toi.
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,