199 lectures

151

Qualifié

Qui déroule le temps comme un fil de couleur
Au bout d’un cierge d’or dressé sur la banquise
Enluminant le ciel d’une lettrine exquise
Où se mêlent la joie et beaucoup de douleur ?

Est-ce un souffle du vent au rire persifleur
Ou la gloire d’un roi pour son ombre conquise
Aux marches d’un perron dont la sombre marquise
Cache la nudité sous un parfum de fleur ?

Et quel mystère vain flotte au bout d’un mirage
À la paille du soir mourant contre un vitrage
Dont la pluie a léché les mailles de brouillard ?

Mais qu’importe les mots et leur lourde besace
Quand glisse dans la nuit ce riche corbillard
Rhabillé d’un vitrail en plumes de rosace ?

PRIX

Image de Automne 2018
151

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une très belle composition de plus qui vient s'ajouter à des textes de toujours très belle facture.
·
Image de Lllia
Lllia · il y a
Toutes mes voix pour ton poème magnifique, troublant d'émotion !
Je participe aussi à un concours de dessin en finale si tu veux jeter un coup d'oeil: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/victoire-weasley

·
Image de Potter
Potter · il y a
Bravo, mes voix pour ce tres jolie style. félicitations !!
N'hésite pas à venir m'encourager pour mon dessin finaliste !!!!!! ( Poudlard )

·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Deuxième œuvre que je lis de vous en quelques heures, décidément j'aime vraiment beaucoup votre style. C'est vraiment très beau !
Je me réjouis de lire vos autres créations. Au plaisir des mots !

·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
je ne jugerai pas vos performances techniques et ne compterai pas sur mes doigts vos exactitudes académiques. Je ne sais pas faire cela. Ici, ce qui est beau, c'est le titre et les émotions qui sont emberlificotées sur chacun de vos mots. Vos questions sans réponses sont des troubles supplémentaires.
Merci à vous
sylvie

·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Magnifique !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire et votre vote. Votre cri du cœur me touche beaucoup. Cordialement, Francis Étienne
·
Image de Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
Avec plaisir, c'est sincère !
·
Image de LaNif
LaNif · il y a
Superbe, mystérieux avec des images d'une grande beauté ... Contente de vous retrouver ici !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci encore pour votre commentaire et bien entendu pour votre vote. Je suis très heureux aussi de retrouver et d'être témoin d'une marque de fidélité aussi forte. Merci encore de tout cœur. Cordialement, Francis Étienne
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Toujours aussi travaillés ces sonnets et toujours aussi puissamment évocateurs
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci cher Philippe pour votre commentaire, votre vote bien entendu mais surtout pour votre fidélité que ma longue absence n'a pas entamée. Merci merci encore de tout cœur. Cordialement, Francis Étienne
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
du coup, Francis, j'aurais plaisir à lire vo scommentaires sur https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vive-le-camping
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Vous nous avez manqué, Francis-Etienne, mais voici enfin votre retour avec ce sonnet en forme de questionnement obstiné qui se joue avec légèreté de la « lourde besace des mots ».
Félicitations, tout mon soutien !

·
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Bravo Francis toujours au firmament des poètes !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci merci pour ce commentaire et pour votre fidélité malgré ma très longue absence et merci encore pour votre vote. Vous me placez très haut proche des étoiles et je prends peur de me brûler les ailes de l'esprit comme celle du cœur, merci merci encore pour votre soutien et votre encouragement à poursuivre mon effort d'écriture. Cordialement, Francis Étienne
·