1
min

Amourijuana

Image de RaGe

RaGe

23 lectures

3

Mon sommeil et la nuit se sont dissociés, ils ne vont pas de bon train.
Pendant que le jour et la nuit sont différents seulement par leurs déterminants, mes pensées divaguent.
Itinérantes, elles vagabondent dans un monde où le soleil ne se fraternise pas avec le jour,
Où la discorde règne entre les nuages et la pluie,
Où le vent et l'air se querellent et où le bruit et le son se jalousent entre eux.
Alors que mes sens se perdent et agissent à contresens:
Mon ouïe et mes oreilles ne veulent plus s'entendre,
Mon odorat sent à peine mes narines,
Ma vue et mes yeux se voient ailleurs tous les deux,
Mon goût dégoûte ma langue,
Et mon toucher et mes mains se touchent péniblement.
Ainsi, je suis troublé en voyant mon être aller à l'encontre de lui-même.
De surcroît, de voir aussi la nature se dénaturer elle-même devant mes yeux.
La terre qui se réduit en poussière sous mes pieds
Et le temps qui file sans perdre de temps entre mes doigts.
C'est à ce moment que j'allais comprendre que cette Amourijuana a eu raison de moi.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Davidson Armstrong
Davidson Armstrong · il y a
Vas-y!
·