Amour pantin

il y a
1 min
18
lectures
6

Que dire...j’écris, tu écris, nous écrivons, je te lis, tu me lis... peut-être  [+]

Il regarde le joli jouet.
C'est une poupée,
Aux grands yeux rieurs,
À la bouche en cœur.

D'un beau bois travaillé,
poncé, ciré, lustré,
L'objet en est attirant
Pour les mains de l'enfant.

Avec, il vient s'amuser,
Le faire tournoyer.
Il invente des histoires
D'honneur et de gloire.

Il ne peut s'en passer
C'est son ami de récré.
Il lui procure plaisir,
De grands éclats de rire.

Puis la lassitude commence,
Et avec indifférence,
Le jouet est délaissé ;
Il est mis de côté.

Mais l'enfant revient ;
Cette fois...
Avec un air malin.
La poupée n'a pas de fil
Et semble tranquille.

Il décide de l'attacher
Aux liens meurtriers
Des scénarios obscurs
de ses jeux très durs.

Agitée, secouée,
Bousculée et choquée,
La marionnette vole en l'air,
Pour le loisir du bambin tortionnaire.

Et lorsqu'elle tombe à ses pieds,
À force d'être manipulée,
Elle est toute ternie,
A perdu son précieux vernis.

Seuls un Geppetto et sa bonne fée
Peuvent alors la réparer,
Lui donner de l'amour,
La ranimer aux doux jours.

Mais de cette nouvelle vie
Le jeu sera sans hypocrisie,
Car si son nez s'allonge
Ce sera pour des mensonges,
Loin des belles vérités,
Qu'elle saura renifler.

Fillettes et garçonnets
Devraient préserver
Ce qui a su distraire
Pour ne pas finir...
Solitaires.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !