Amour éphémère

il y a
1 min
52
lectures
14

Je suis un être plutôt instable, un tantinet introverti.Mon gout néanmoins principal va à la poésie, de préférence gaie, limpide, évidente, sans trop de mystère, compréhensible aisément  [+]

Hier, au bon temps
Des griseries d'antan.

Quand, débridés lurons,
Enlacés, nous allions
A la chasse aux papillons,
Coquins alliés de Cupidon,
Ils se cachaient sous ton cotillon .

Dans le petit bois de "trousse-chemise",
Quand, tricheur, j'accusais la comparse brise
De dégrafer ton cossu corsage
Pour briser les barreaux de la cage
De deux colombes d'albâtre
Blotties dans la chaleur d'un âtre ,
Illico heureuses de ne plus être closes,
Elles offraient à ma lippée leur bec rose.

Sous le cerisier,
J'ai croqué tes pendants d'oreilles.
Sous le pommier,
J'ai picoré ton api vermeil .

Sous la charmille de la gloriette,
Après le bal
D'un torride jour champêtre de fête,
Ton fragile pétale,
Voile derrière lequel croupit la rosière,
A joué à jamais la légère fille de l'air.

Souffrant des multiples péripéties,
En montagne russe
Du sentier de la vie,
Ma Vénus,
Mon Eve d'antan,
Maintenant,
Tout comme la froideur de nos confuses étreintes,
La flamme de notre unisson s'est sans rémission éteinte .

Ton amour, un haut mât de cocagne,
Tout autant qu'abrupte montagne.
En atteindre les sommets,
Quelles gageures!
Le premier est trop paraffiné,
La seconde a trop de raides lacets.
D'ailleurs, il manque de vigueur,
Mon déçu et éreinté cœur !
Il rengaine sa rancœur
Et, les bras ballants, je reste à leur pied .
Les yeux noyés de peine, je scrute le ciel,
Il me faudrait de solides ailes
Pour grimper à son septième étage .
Quel incongru mirage !

14

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,