1
min

Amort

Image de Olivia Venner

Olivia Venner

18 lectures

0

Je sens bien que tu te consumes,
À mesure que l'on se consomme.
C'est un plaisir bestial, en somme,
L'exaltation que l'on exhume.

Je vois que tout se construit,
Je sens que tout s'effondre.
Sur ton sein, je me sens fondre.
Je meurs, autant que j'en jouis.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Sous le soleil brûlant de la campagne Irlandaise, Elisa écoute l’eau bourdonner dans ses oreilles. Sous le tumulte des vaguelettes, elle se coupe du monde. Sa robe de lin colle à ses courbes et ...