Alpha mâle

il y a
1 min
11
lectures
0

Je suis née à Rouen où j'y ai effectué toute ma scolarité , j'ai grandi dans un milieu populaire où j'ai très tôt perçu les inégalités et la violence sous toutes ses formes. Jécris des  [+]

Comme chaque semaine, un vendredi soir,
j'me prépare tranquille, devant mon miroir,
de ma penderie, je prends une chemise ajustée,
c'est ma préférence, pour mes pectos bien ciselés,
je choisis mon "fûte" avec réflexion,
Lévi's ou Pépé Jeans telle est la question,
j'me grille une clope en buvant un Jack Daniels,
de l'escalier, j'entends mes potes, à l'image d'un cartel,
on se tope la main et on se complimente,
les "t'es beau gosse " fusent , on est sur la bonne pente,
ce soir, on va sortir et picoler,
on a besoin de séduire, entre hommes se le prouver,
les filles, on en a rien à faire, c'est un appât bien rôdé,
Alpha mâles nous sommes fiers, c'est l'homosocialité,
je m' lèverai tard, après une nuit blanche,
midi ou treize heures, cela n'a pas d'importance,
j'irai sans doute en salle de sport en mode dilettante,
pour cultiver ce corps, avec une allure nonchalante,
dans mon groupe de copains où je suis "reconnu",
si long fut ce "process", codifié et corrompu,
de la sportive Garmin à la luxueuse Rolex,
on parade en SUV, Audi ou Mercedes,
on roule comme des cons en prenant tous les virages,
des "prunes" se ramasse t'on, au pire des carambolages,
c'est qu'on paie cher notre fausse assurance,
pour ce cliché du mec fort cachant bien des souffrances,
priorité est notre carrière, gagner beaucoup d'argent,
pour nous c'est un modèle, un esprit gagnant,
supériorité et performance, tel est notre crédo,
ainsi joue t 'on au Dark Vador, sur notre console vidéo,
le foot est notre passion, Griezmann et Messi sont nos champions,
comme eux, on est les meilleurs, devant le match à la maison,
le succès est notre moteur, une manière de survivre,
on veut grimper avec labeur de manière furtive,
on nous appelle les "machos", les sans coeurs qui mènent en bâteau,
les femmes de déshonneur, qu 'on échoue sur un radeau,
le patriarcat se nomme ainsi notre société,
heureusement je suis un homme, plutôt réussi faut l'avouer,
je hais le féminin, les émotions et les potins,
moi, ce que je préfère, c'est vivre au masculin.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !