Allo la terre

il y a
2 min
1
lecture
1
sur Paris le rideau s’ est baissé,
et à ouvert un peu plus nos cœurs métalliques,
sur le trottoir, la pluie a glissé,
dans le soir, une nuit tragique,
un cri dans l’ obscurité déchirée, un appel au secours,
des voix qui supplient, des voix qui se taisent,
tout devient aveugle et sourd,
des innocents sacrifiés, des vies à jamais brisées,
et des gens qui s’ en complaisent,
leur cœur porte le billet vert,
ils se frottent les mains devant les actualités,
pendant que le monde pleure,
l’ enfant, le frère, le parent ou bien l’ ami,
le peuple se divise sous différentes bannières,
différentes couleurs, celle qui nous unissaient, une fratrie,
mais à jeter l’ huile sur les braises,
les esprits se perdent, s’ embrouillent,
entre douleur et colère,
et ces personnes qui s’ agenouillent,
il faudrait simplement tendre une main à son voisin,
lui dire que demain ira mieux, que nous pouvons changer le chemin,
penser à ceux qui meurent chaque jour, dans l’ ignorance,
penser à ces personnes qui nous ont quittées,
et pour elles, il faut tenter notre chance,
pour enfin vivre libre et dans l’ égalité,
et que cette fraternité renaisse de ces cendres,
nous avons le coeur en berne,
mais par la haine nous attiserons la haine,
et verrons monter le FN,
par accoutumances, nous pensons films tv ou ciné,
la mort d’ un homme est devenue tant banalisée,
mais quand c’ est en bas de chez toi,
tu ne peux que pleurer, rouges sont les pétales,
par l’ ignorance nous devenons ignare,
la mort est devenue un jeu, à la GTA,
on cherche lele comment du pourquoi,
mais peut être que le mal de cette gangrène,
est l’ isolement de la misère,
fermer les yeux pour mieux rêver,
en oubliant que meurent des enfants,
le monde a perdu de sa splendeur, nous sommes dépassés par l’ évolution,
nous voulions de la candeur, et de bonnes garnisons,
mais nous en avons oubliés l’ essentiel, l’ amour,
par amour nous aurons cette porte de secours,
mais sans unions nous serons que chair à canon,
et nous errerons sans maisons, sans solutions,
entre larmes et sang,
oeuillères et mors aux dents,
nous partons en guerre,
mais contre qui exactement?
les USA? la France? la Russie?Daesh?
une guerre mondiale,
où est cachée tant de scandales,
c’ est tout ce que l’ homme va récolter de toutes ces années d’ histoires?
n’ aura t il droit qu ‘ a de sombres soirs?
je ne comprends pas, avons nous trop fait l’ autruche?
avons nous oublié l’ époque Coluche?
Mère Thérésa ou encore l’ Abbé Pierre?
ces gens qui voulaient sauver notre terre,
sont partis maintenant c’ est l’ enfer,
Réveillons nous!! bousculons nos politicos!!
avant qu’ ils nous fassent la peau,
est ce que pour eux,la vie ne vaut pas plus qu’ un dollars?
entre trafics d’ armes, et trafics en tout genre,
l’ état nous a niqué, avec son charme de l’ indépendance,
nous voulions ressembler à l’ Amérique,
nous sommes très loin, du rêve Américain,
car de France, de Syrie, de Palestine, ou d’ Afrique,
il faut que nous soyons simplement des humains,
cessons de fermer les yeux, aimons nous, unissons nous,
pour que le monde reprenne ses belles couleurs,
et qu’ il redevienne libre de ses mouv’,
pas celle du noir et du rouge,
mais un arc en ciel, fait de nos peaux, de nos espérances,
que soit richesse nos différences,
que nos rêves communs soient un immense sentier,
ou courir pieds nus seraient notre liberté,
plus de bombes, plus de morts, plus de peurs,
juste un monde rempli de fleurs,
pas celles que l’ on met sur la tombe de nos frères et sœurs,
mais celles emplies de couleurs,
pour ne plus jamais sécher aucuns pleurs.....
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,