Al Colique

il y a
1 min
15
lectures
0

De deux mots il faut choisir le moindre  [+]

Al Capone vivait de la prohibition
Moi je n’existe que pour la constipation
J’aurai préférer aligner de belles rimes
Plutôt que vous parler de borborygmes.

Pouvoir dire des femmes, de leur pétulance,
Sans qu’il m’incombe de l’écrire en trois mots,
M’envoler d’échappées lyriques et bucoliques
En ne supposant pas plus au sol leurs maux.

Mais voilà à chacun ici bas, son fatum...
Et je vous épargnerai la rime riche
En tant que laxe, hâtif et fort galant homme.

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,