Ainsi soit-il

il y a
1 min
1
lecture
0

néo-néophyte  [+]

L’époque est assassine. Quand le monde bouscule
Ses certitudes avec, elle dit : « ainsi soit-il ».
Et ce qui tourne autour d’un peuple qui bascule.
 S’éparpille au matin en promesses serviles.
 
Tout ce brasier puant qui lui tient lieu d’atours
Et l’enveloppe d’ennuis et la pousse à hurler,
Tout le monde invisible qui toujours l’alentour,
Jusqu’au fond de la nuit à briser les rochers
 
Pour exhorter la vie, de l’emporter ailleurs 
Aux confins du Centaure plus loin que Bételgeuse ;
A s’envoler au loin, vers des mondes meilleurs,
Pour revenir un jour, des galaxies surfeuse,
 
Après de longs périples et de lourds sacrifices
Enrichie de savoirs et de sagesse aussi.
Elle a laissé là-bas tout ce qui est factice
Le cap toujours à l’ouest pour revenir ici
 
Puis reposée alors, revenue du néant. 
Il sera temps dès lors, de voir la vie facile 
Et comme un renouveau, De sa bouche d’argent
De prononcer encore de ces « ainsi soit-il ».
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,