1
min

Ainsi parlait Zara

120 lectures

22

Tous les migrants dehors, loin de notre pays.
Tous ceux qui sont venus et nous ont envahis,
De Syrie de Libye et d’Erythrée aussi.
De ceux dont on leur parle, parce que c’est aujourd’hui.

Hier c’était Gianni, fuyant Mussolini,
Alexis ou Sacha désertant la Russie,
Manuel ou Pablo, qui refusaient Franco
Et ton père Nikola et celui de Marco.

Pour bosser dans leurs mines, on eut les Polonais
Et pour leurs entreprises, ce fut les Portugais.
En sortant de la guerre, Abdel et Mohamed,
Pour rebâtir la France, ont dû quitter le bled.

Ah ! C’était mieux avant ! Ils se croyaient Français !
Mais c’était sans compter l’invasion des Anglais.
Que de petits Tommys leur ont-ils donc laissés ?
Et des Fritz et des Hans, les Allemands sont passés.

Toi Guillaume le Normand, es-tu donc bien d’ici ?
Et Gwenaël le Celte, venant de Britonnie ?
Vous repoussez les autres, ces maudits étrangers
En oubliant un peu où vos aïeux sont nés.

Et vous tous dans les ports, Vendée ou Aquitaine,
Souvenez vous comment, en revenant de mer
Les marins en goguette ont séduit vos grand-mères.
Ils venaient de partout et ont laissé leurs gènes.

Ça fait déjà longtemps que ça a commencé.
Et pourtant les Césars avaient bien essayé
De repousser au loin ceux qui désespérés
Cherchaient dans notre Gaule d’avoir un coin de pré.

Et de Bouzil le Hun à Otto le Germain,
Gondebaud le Burgonde, Théodoric le Goth,
Ils ont tous réussi à vaincre les Romains
Qui pourtant avaient fait de notre terre leur lot.

Il faut donc remonter à notre cher Gaulois.
Mais non, car lui aussi venait de l’au-delà,
Chercher des sangliers à chasser dans nos bois
Jusqu’au jour où il a rencontré Alésia

Où sont les vrais français ? Dans le néolithique ?
Ou alors bien avant, durant le paléo ?
Que nenni braves gens ! Ils venaient tous d’Afrique
Où est né y’a longtemps le tout premier homo.

Ainsi parlait Zara, le loup des Pyrénées.
Aux corbeaux, aux bisons et même aux sangliers.
Cette terre est la notre, l’homme a tout envahi,
Cultivé et peuplé et il nous a détruits.
22

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Zora66
Zora66 · il y a
l'essentiel est ailleurs ,méfiez-vous des apparences!
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
je ne comprends pas ton commentaire.
·
Image de Michel Castre
Michel Castre · il y a
Bravo!
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Certes, certes, mais tous ces réfugiés sont venus au gré des avatars de leur vie. et en ont accepté les règles et les droits. et les devoirs! Celles et ceux de la guerre d'Espagne devenus pour la plupart français, embellissent aujourd'hui par leur physique les rues de Toulouse notamment. Au Portugal, les gens sont reconnaissants de l'accueil réservé à leurs expatriés, dans les Asturies un pêcheur qui avait habité en France plus de trente ans était revenu au pays dans sa maison construite grâce son travail. me remercia chaudement .... dans un français parfait. Parler de la reconnaissance des gens est aussi une source d'inspiration. Je vote pour cette oeuvre car je la trouve poignante.... mais je n'oublie pas la face discrète des choses!
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
je suis bien d'accord. c'était juste un peu pour répondre à ceux qui se croient français "de souche" sans aller chercher plus loin. et puis aussi, j'ai fait parler zara au nom de tous les animaux que l'homme a massacré.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
J'avais bien remarqué la position de Zara au nom de tous les animaux bravo! Il nous a fallu des milliers d'années pour réaliser que les mammifères et sans doute bien d'autres "animaux"était doués de sensibilité (enfin!) Que dire du massacre épouvantable des animaux marins considérés comme des "choses". Quand j'ai compris que les poissons et autres crustacés sur l'étal des magasins et dont probablement les deux tiers sont jetés viderait de toute vie les mers et les océans, les rivières et les étangs, j'ai été profondément écoeuré par tant de bêtise. A ce propos j'ai en lecture libre sur mon site un texte écrit en alexandrins intitulé "Un reportage à la télévision" qui traite de ce sujet, si le coeur vous en dit! Bonne soirée...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je n aurai Qu un seul mot à la relecture de ce texte bravo!!!
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
merci. il n'a pas été retenu, je me demande bien pourquoi.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je comprends votre questionnement!!!
·
Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
J'ai déjà voté pour, il y a quelque temps, mais à la relecture je m'étonne que ce texte, puissant, n'ait pas été présenté au Concours de printemps ou d'été : il mériterait une plus large audience.
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
moi aussi. mais, il n'a pas été retenu.
·
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
Bravo aussi bien pour le fond que pour la forme. Une résonance particulière avec l'actualité méditerranéene...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bien joli! J'aime cette écriture! Bravo! Mon vote!
Je vous invite à venir voir et apprécier mon “Été en flammes” si le cœur
vous en dit, merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai aimé et j'ai cliqué ! Merci, Joëlle pour ce partage. A bientôt !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Eh bien moi je ne suis pas resté... étranger à ce texte ! Ambitieux (c'est quand même un précis de toute l'histoire de l'homme en même temps qu'un réquisitoire contre tout chauvinisme ou racisme) et se concluant en beauté par une strophe située dans le monde animal, laquelle remet les choses encore plus en perspective.
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
tu as juste oublié de cliquer sur "j'aime".
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Désolé. Voilà, c'est fait.
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
merci. ça me fait bien plaisir.
·
Image de Qualsevol Nit
Qualsevol Nit · il y a
Ça, j'adore! Et effectivement la dernière strophe conclut en beauté ce petit rappel historique.
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
merci beaucoup
·