Agréable découverte

il y a
1 min
33
lectures
2

Bonjour à tous, Je m'appelle Eric, jai 31 ans et je viens de Lorraine. J'ai toujours eu envie d'écrire mais je n'ai jamais osé. Maintenant que je me suis lancé, j'attends avec impatience vos  [+]

Il y a quelques jours, à Central Park,
je me suis promené.
Mes chers amis, cette belle découverte,
laissez moi vous conter.

Quelques instants avant de m'y rendre,
je me situais encore au milieu de la frénésie urbaine,
entouré par les nombreux géants de verre et d'acier, et,
plongé dans le vacarme assourdissant de l'immense cité.

A peine arrivé, mes yeux, écarquillés,
ne savaient plus où regarder.
Ah ! Quelle scène grandiose ! Quel merveilleux étonnement !
Devant moi, se trouvait un véritable joyau terrestre.
Comment un tel dépaysement pouvait être possible,
si proche de l’atmosphère tant étouffante des buildings ?
La vision qui s'offrait à moi,
était d'une incroyable splendeur.

Je débutais mon aventure en arpentant quelques allées arborées,
respirant à pleins poumons d'agréables senteurs champêtres et boisées.
Des oiseaux, dans les branches, bien cachés,
en chœur, chantaient, et, ainsi,
donnaient un véritable et mélodieux récital.
Indéniablement, au paradis, je me trouvais.

A force de flâner dans ce décor enchanté,
je ne savais plus exactement où j'étais.
Cela n'avait d'ailleurs pas vraiment d'importance, car,
au fond de moi, je savais que, où que je puisse aller,
je ne pourrais qu'être émerveillé.

Je ne m’étais pas trompé...
Quelques minutes plus tard, Shakespeare Garden, je découvrais.
Ah ! Quel havre de paix ! Quel sublime jardin !
Plantées dans une parfaite harmonie, se trouvaient là,
de magnifiques primevères, de somptueuses roses, et,
d'autres innombrables variétés de fleurs et de plantes,
qui, entre elles, rivalisaient de beauté.
Dans l'air, flottaient de doux et irrésistibles parfums.
Au milieu de cet éden, il y avait, ça et là,
quelques bancs en bois, sur lesquels,
les promeneurs, au calme, pouvaient se reposer et rêvasser.

Quelques instants après, je me dirigeais vers Sheep Meadow.
Devant moi, à perte de vue, s’étendait une vaste et verte prairie.
Ici, il y a bien longtemps, des moutons paissaient paisiblement.
Par ce beau temps, de nombreux gens étaient présents.
Tandis que certains, assis sur l'herbe, déjeunaient,
d’autres, en famille, s'amusaient.
Une chose est sûre, nul ne s'ennuyait.
Je ne pouvais malheureusement pas m'y attarder, car,
j'avais encore tellement de recoins à explorer...

Mes chers amis, veuillez m'excuser.
J'aurais encore beaucoup à vous relater, mais,
bientôt, cet écrit, je ne pourrais continuer.
En effet, malheureusement, d'encre pour ma plume, je vais manquer.

Si vous aussi, les mille et une facettes du Park, vous souhaitez explorer,
alors, je ne peux que vous conseiller d'y aller...
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une visite guidée qui ne manque pas d'intérêt.
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
une magnifique découverte, une invitation , de magnifiques images défilent au fil de la lecture, en tout cas, une belle réussite mon vote avec grand plaisir
je vous invite à soutenir mon poème en finale
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lettre-a-sacha
bien à vous et encore bravo pour cette balade

Vous aimerez aussi !