1
min
Image de Michel Pierron

Michel Pierron

15 lectures

3

Et puis, il y eu ce prodigieux instant
Une étreinte et nos souffles courts
Doux baisers contenus dans nos élans
Pensés avec tendresse, donnés avec amour.

Par les joies de ce rêve qui fut nous
Usant le regard de nos yeux éblouis
Nous régalions nos désirs fous
Jusqu'à l'extrémité de nos envies.

En notre folie nos fabuleux délires
Dans nos gestes échangés tout bas
Pas un son troublant nos soupirs
Ni un bruit déliant nos ébats.

Règne exquis où nos extases furent
Par les plaisirs que nous avons bu
Quand le vertige sa tendre torture
Fusait nos sentiments mis à nu.

Ces flots purs en nos âmes versés
Des éclats de joie en filet de vie
Et nos esprits enlacés ont absorbé
Le bonheur jusqu'à la lie.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
une déclaration d'amour à la vie, une déclaration de vie à l'amour
·