Abyssinie

il y a
1 min
1
lecture
0

Étudiante pour l'obtention d'un Brevet des Métiers d'Art en Reliure et Dorure. Travaille dans un fast-food pour payer mes études. Écrivaine par passion  [+]

Près du berceau du monde,
Sur le chemin de l'Abyssinie,
Partout je marche sur des tessons de poteries,
Qui un à un, sont les débris des ruines de toute une vie.
Je récupère des pyxides, recouverts de turquoise et de lapis lazuli,
Je sens les dieux qui me toisent,
Ils sont les seuls à vouloir de ma vie.
Je descends le long du Nil et trouve des sceaux cylindres,
Qui décrivent les mœurs d'une civilisation qui lutte pour ne pas s'éteindre.
Je me retrouve sur les rives du Nil,
À chevaucher la terre et ses rides,
Je trébuche sur des morceaux de calcaire gravés,
Qui racontent la vie des rois, ce morceau est brisé,
La suite sur le prochain bas relief d'albâtre rubané.
À chacune de mes avancées,
Sur ce terrain riche et parfumé,
Je m'émerveille de la nature de l'homme,
De ses inventions, de ses maldonnes,
Qui ont façonné des cités antiques, je me questionne,
À qui reviennent ces biens auliques ?
Chaque fresque découverte me ramène plus de trois mille ans en arrière,
Je m'imagine dans ce rêve,
Je me laisse faire.
En remontant le cours du roi,
Je retrace le chemin des hommes et de leur foi,
Chaque stèle étant un savoir,
Chaque stèle est une victoire.
Et c'est dans les amphores,
Où se trouvent les trésors des peuples oubliés,
Que je me permets de déposer quelques prières,
Gravées sur la richesse du verre glaçuré.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,