1
min

Abstrait

Image de Mohabdel

Mohabdel

28 lectures

2

Que je me souvienne
De ces années faciles
Pour ne plus souffrir du temps
Qui lézarda mes pas
Que je finisse un peu
De croire que le lendemain sera mieux
Que l’amour fané
Sera demain la preuve du néant
Que les oiseaux siffleront
Pour enterrer ma soif
Et finir de voir des rêves volés
Écouter le silence
Remuer ses pensés
Dans un espace nuancé
Braver la peur
Tout droit sans se retourner
Vers un peu d’espoir
Qui finit par nous quitter
Qui finit par s’éloigner
Sans jamais nous regarder
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
le bonheur commence à partir du moment où l'abstrait devienne concret, ( parole de fée )
·
Image de Montse
Montse · il y a
L’abstrait peut être très parleur, chacun y trouvera le mot ou la phrase qui touchera son moi profond. +1
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur