Absence

il y a
1 min
225
lectures
22
Qualifié

Metteur en scène-auteur vivant à Saint-Malo. A publié "Une belle poignée de cerises" chez Paroles de Lorrains et "Des Nouvelles de Saint- Malo" chez Boule de Rêves Éditions  [+]

Image de Printemps 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Quand l’archer ne fait plus chanter les cordes du violon
Sa musique s’en va vers d’autres horizons
Je la vois qui s’envole comme un oiseau trop vieux

Où s’en vont ces visages qui s’étaient tant souri
Grains de sable meurtris, sur d’opposés rivages ?
En d’autres paysages... C’est ce que l’on dit

Maman...
Nous étions d’un pays aux soleils éclatants
Mots de la même page écrits au même sang
Sable d’une même plage où s’embrassent les amants
Herbes dans la montagne où résonne le chant des paysans

Quand j’étais tout petit...
Dans l’eau claire du torrent tournaient les mains des lavandières
Le soleil brûlait les pierres impunément
Les grands draps blancs séchaient parterre

En Italie...
Il est loin le pays de figues indiennes et de grenades
Où chaque promenade laissait les pieds meurtris
On se désaltérait de belles orangeades

On parlait de l’Amérique...
C’est comme un livre que l’on ferme, l’enfant ne sera plus sage
Un orage l’enferme dans la noirceur de ses nuages
C’est comme une rivière gelée, un arbre mort au bord du chemin
Le champ sans blé ne donnera plus de pain

Où s’en vont ces visages qui s’étaient tant souri
Grains de sable meurtris, sur d’opposés rivages ?
En d’autres paysages... C’est ce que l’on dit.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !