Absence

il y a
1 min
354
lectures
48
Qualifié

Caviardosophe à mes heures perdues... Je prends soin de mon ikigaï le reste du temps. « Aimer la littérature, c'est être persuadé qu'il y a toujours une phrase écrite qui vous redonnera le  [+]

Image de Eté 2016
Ma pensée suit les courbes de la tienne
Et pourtant tu t'éloignes déjà
Ton souffle court un râle m'immobilise refroidit mon corps tout entier
Et je gèle de ton absence proche à venir certaine
Certaine à venir proche
Tu me quittes au ralenti j'évite ton regard sous tes paupières closes
J'emplis ma main du vide de la tienne
Et pourtant tu te rapproches encore
Une fois la mort sur l'épaule droite deux fois ma tête sur ta poitrine
Je n'en peux plus
Je voudrais je ne veux pas
Tout m'use
Ton corps vide à son âme accroché ta présence usée jusqu'à la corde
Ton absence proche à venir certaine

48

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Martyne Dubau
Martyne Dubau · il y a
Des mots qui font mal , une attente inhumaine , douleur et questions ...
émotion ...

Image de Renise Charles
Renise Charles · il y a
Merci pour votre lecture. Relire ce texte me ramène tellement loin en arrière. Déjà 5 ans !

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Vies (au pluriel)

Renise Charles

Quand je remonte les files de voitures, je me sens le roi du monde. Je me faufile dans le moindre espace et, aux heures de pointe, je suis plus rapide qu’une Porsche. Mais là, allongé sur le... [+]