Aboû Nouwâs, mon frère

il y a
1 min
1 356
lectures
218
Lauréat
Jury
Recommandé

j'écris pour être bu sans modération  [+]

Image de Printemps 2016
Par-delà océans, mers et déserts
Persifle toujours le vent de tes vers

Nul comme toi n’a chanté le vin vert
Les gais échansons aux reins découverts
Les fières almées aux seins grands ouverts
Et l’ivresse d’en défier l’univers

Aboû Nouwâs, mon frère

Tes rieuses élégies au fiel pervers
Tes pieuses satires au miel d’enfer
T’ont valu au cachot de longs hivers
Mais ton verbe s’est nourri de ces fers

Par-delà océans, mers et déserts
Persifle toujours le vent de tes vers

Aboû Nouwâs, mon frère

Recommandé
218

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !