Abandon

il y a
1 min
65
lectures
52
Qualifié

Vivement que j'aille me coucher que je découvre ce que me réservent les rêves. Vivement que je me réveille que la vie voit ce que je lui réserve  [+]

Lumière striée, iodée, estompée, s’efface.
Bleu du vide, nuit liquide, mon corps l’absorbe.
Dans le flou, dans les flots, ma douce vie fugace.
Ô évanescence, ivresse des sens, pluie d’orbes.
Ô silence, profonde transe, plus de traces.
52

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,