1
min

Abandon

Image de Madlaure

Madlaure

8 lectures

0

L'enveloppe est là mais le contenu n'est plus
Les murs se dressent, soutenant le vide
Le toit a depuis longtemps disparu
Laissant pousser l'herbe humide

Autrefois fier et rayonnant,
Le foyer est aujourd'hui éteint
Ses cris de désespoir partent au vent
Bientôt n'en restera rien

Rien de plus que des souvenirs
Les vestiges des rires, des pleurs
De la joie, de la haine, des soupirs
Et enfin, restera la peur

La peur de la vie,
La peur du temps
La peur du néant
La peur de l'oubli.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,