À trop vouloir

il y a
1 min
1213
lectures
1231
Finaliste
Sélection Public

J'écris parce que je ne sais pas lire.  [+]

Image de Été 2018
À trop vouloir crier, j'ai fini par me taire,
Écrasant mon silence en monologues creux
Sans chercher le succès, j'ai fini besogneux
Sous le regard éteint d'un vieil atrabilaire.

À force de grogner, on m'a dépeint teigneux.
Mes efforts pour aimer finissaient par déplaire.
Puis un espoir mort-né, revers involontaire,
Hanta mes rêves noirs de lendemains piteux.

À trop devoir subir, inutile douleur,
Parfois la vie explose. Un instant de fureur.
Fugace liberté. Des menottes pour moi.

Au parloir désormais j'ai dompté le silence.
Sur les barreaux dressés en échos à ta loi,
Je m'agrippe à deux mains pour hurler l'innocence.

1231
1231

Un petit mot pour l'auteur ? 190 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de André Page
André Page · il y a
Bravo Miraje mes votes à nouveau pour tes poèmes finalistes :)
Image de Vivipioupiou77
Vivipioupiou77 · il y a
superbe bonne chance pour la finale
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
très belle architecture et belle sensibilité...
Image de Francine
Francine · il y a
A trop crier, la voix se meurt et le silence est lourd, sombre et profond.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Mes votes à nouveau Miraje. Bonne finale :o)
Image de Anne Maurice
Anne Maurice · il y a
je revote, bonne chance!
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je re, bonne chance.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Poème poignant, mon soutien pour la finale, bonne chance à vous
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Félicitations...
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Crier son innocence et se heurter au silence, tenir, coûte que coûte. Un très beau texte qui a toute sa place ici. Mes voix.

Vous aimerez aussi !