1
min

A toi qui te reconnaîtras

Image de Johanna Dupré

Johanna Dupré

18 lectures

2

Cet animal sauvage gentil, taquin timide,
Sa plainte on ne peut s'empêcher de l'écouter,
La forêt serait bien pour cueillir deux corps,
Deux corps libérés dans le vide, seuls au monde.
Que veux tu, la vie nous a séparés,
Nos liens forts nous on fait nous retrouver,
Encore plus fou l'un de l'autre, que jamais,
Ceux qui voudraient nous séparer, maintenant
Ne peuvent savoir le mal ressenti, une blessure.
J'aime comme jamais je n'ai aimé,
C'est cette chaleur de deux cœurs maintenant
Plus fougueux que deux siècles auparavant
Pourrais-t-on disparaître de ce monde
Pour monter ensemble au paradis blanc,
Nous aurions gagné, ce monde de douceur,
Vers le rivage d'un lac aux fleurs multicolore
Viens on pars de ce pas, ne plus supporter,
Notre séparation de corps et d'esprits
La raison je crois connaître, deux cœurs en détresse,
Nous avons un manque dans notre vie . Quoi ?
La tendresse, l'amour, l'attirance que nous avons l'un et l'autre...
Je t'aime, je t'attends, tu me manques, quel mal étrange.
Nous avons été tous les deux malheureux, traumatisés,
maintenant nous allons sortir la tête de l'eau...surnager
J'en suis sûre, crois moi, tout va s'arranger.
L'amour est plus fort que tout, l'amour n'a pas d'âge..
Par cette déclaration je veux te dire

je t'aime mon amour... je t'encense et tu me manques...
Nos chemins de vie ont su se recroiser,
Plus de barrières, plus d'obstacles, la vraie vie s'ouvre à nous.

2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Voilà une belle déclaration d'amour!.
Arno

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur