1
min

A toi Papa

4 lectures

1

Je peinais à trouver les mots
pour te dire ce dernier au revoir.
Depuis, plus une seule, syllabe ne s’écrit,
mais c’est mon intérieur qui crie.
Une satanée année dira-t-on
mais plus jamais, on y entendra ton son.

C’est vrai sur le coup, je ne réalisais rien
j’enchainais, car il le fallait bien.
Je croyais faire un rêve de grimoire
en fait non, le monde était vêtu de noir.
Je savais que tous ces maux te faisaient mal,
hors la vérité était telle, qu’il fallait que tu t’en ailles.

Tu avais dit que tu sortirais par la grande porte
et tu l’as fait, après tout, qu’importe...
Quoi qu’on puisse en dire et malgré ta souffrance
tu as vaincu pour connaitre la délivrance.
Tu as voulu porter ce lourd secret et passé
pendant tellement d’année et tu as été blâmé.

L’esprit de vengeance ne te fera pas revenir
c’était dans mes songes, mais cela ne te ferait pas sourire.
Certains se croient épargnés de ta fatalité
mais, un jour, ils connaîtront le prix, de ta liberté.
Tu es à présent à mille lieux, au pays des anges,
via tes messages laissés, tu nous veilles et protèges.

Grâce à toi, via ces mots écrits, j’ai pu retrouver
depuis le trois septembre, ma plume qui était démembrée.
Merci à toi papa...

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,