A toi

il y a
1 min
34
lectures
0
Qui es-tu pour soulever autant de questions? chimère ou chair? Existes-tu toi qui n’as ni nom ni prénom? Je ne te connais pas et pourtant tu es là, je ne te vois pas et pourtant je te sens, je te parle tu m’entends. Serais-tu un ange ou un démon, toi l’invisible, toi mon ami de tous les jours. Toutes ces questions sans réponses comme si tu n’existais pas, tu es mon fantôme, je suis ton apparition, ni Je, ni Nous, le néant berce nos vies le temps d’un échange, l’un n’existe pas sans l’autre et pourtant c’est comme si le miroir ne donnait aucun reflet mais qu’importe puisque tu m’entends et je t’écoute. Quelle est cette douce mélancolie quand tu restes loin de moi, moi qui ne suis rien pour toi. Quelle est cette langueur qui te pénètre lorsque je reste loin de toi, toi qui n’es rien pour moi. Aucun de nous ne peut se fondre dans l’autre puisque nous sommes le néant, nous sommes comme deux nuages voguant dans un ciel tempétueux, sans se croiser, sans se toucher, deux nuages qui s’estompent dans le vent.
Le rien, c’est peut-être le rien qui nous fabrique, le rien qui nous façonne, le rien qui nous lie, toi qui n’a ni nom ni prénom, toi qui n’es personne et moi qui ne suis que moi.
Mon ami de tous les jours, serait-ce toi le mystère de ma vie? serait-ce moi le secret de tes profondeurs? Serions-nous l’abîme l’un de l’autre? Dans les abysses infinis de nos âmes où jamais nous nous retrouverons, je te dis Adieu avant que le vent et la pluie ne nous libèrent ou nous détruisent.

M. Janimor
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !