À tâtons

il y a
1 min
1
lecture
0
Les nœuds sassèrent
Leur sève s'essore
et s’évapore
La strophe tâtonne prise
Le rythme l'évite
Les rares mélodies
recourent à la tonique
en cadences reprises
les laisses qu'elle se produit
la catatonisent
et aux
abîmes de l'ennui
l arriment
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,