À nos...

il y a
1 min
3
lectures
0
Petit four, voyez-vous l’accomplir
Dans votre palais un bel avenir
Ne Fourvoyez pas sur son devenir
Car la faim ne voudra vous salir.

Goulûment un squelette déambule
La mer chimère dans cette bulle
Libère toi tendre pédoncule
Vise la sagesse, va sans recul.

Ces chiffres qui chantent en silence
Ces lettres qui chuchotent en vacarme
Ces silences tranquilles qui alarment
Sont d’une légèreté devenue trop dense.

Si insidieuse ma chère je te hais
De te quitter je ne pourrais jamais
Tant d’amour ressentie au fond de moi
A su commander mon cœur aux abois.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !