À MON FRERE

il y a
1 min
113
lectures
25

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris» – Oscar Wilde " Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire  [+]

Toi, tu étais l’aîné ; Moi, je suis la dernière
Quand je suis arrivée, tu étais déjà grand
Des souvenirs d’enfance, avec toi, j’en ai guère
Ils sont venus plus tard, tissés au fil du temps.

Je te revois encore, la guitare à la main
Me chantant du Brassens, Graëme Allwright, Moustaki
Je les écoute encore aujourd’hui et, demain
Il y aura ton visage derrière ces mélodies.

Nos parents partis tôt, il restait le grand frère
Une fratrie sans pilier, c’est forcément bancal
Qu’est-ce qu’il va me manquer ton fichu caractère
Tu me laisses orpheline et qu’est-ce que ça fait mal.

Je garde en ma mémoire des souvenirs précis
Ton départ à Nogent et puis, au Canada
À peine on se connaît, déjà tu es parti
Mais tu reviens toujours retrouver la smala

Et puis, c’est en Anjou que là, tu t’es posé
Car l’amour t’attendait et t’a pris dans ses bras
Même si une fois de plus, tu t’étais éloigné
Je te savais heureux, ça je n’en doute pas.

C’est comme un mauvais rêve, ce départ trop brutal
Un goût d’inachevé, une histoire pas finie
Une dernière larme vient emplir le bocal
De tous nos souvenirs, de tout c’qu’on a pas dit.
25

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !