1
min

A mon frère

Image de Julien Vermoesen

Julien Vermoesen

0 lecture

0

Le petit dernier partageait avec son père
Une relation intense, extraordinaire ;
Cet équilibre heureux, marque de son enfance,
S’est arrêté à l’aube de l’adolescence :
Son papa, victime d’un enfer domestique
Qu’anima une épouse frustrée, hystérique,
Dut accepter de quitter famille et maison,
Toutes deux construites à la sueur de son front.
Il sera désormais un homme détruit, piteux,
Ne pouvant voir son fils qu’un samedi sur deux.
Le pauvre enfant autour de qui tout s’écroulait
Ne comprenait pas très bien ce qui se passait
Mais il cachait sa détresse mieux que personne :
Ne culpabilisons pas les grandes personnes !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,