A l'état cellulaire (H2N)

il y a
1 min
83
lectures
77
Qualifié

Adepte de la méthode "Oral-écrite", je laisse le son rythmer mes mots!! Tel un serpent mon style est en constante mutation.. Je n'écris que sur ce qui me touche personnellement!! N'hésitez pas à  [+]

7 mois et demi, que l'on ne se parle plus,
irritation constante d'une vie morne, déçue.
Toujours en colère disant que j'aurai pu
m'impliquer un peu plus dans les taches, déchue.
Je suis un artiste, mais elle ne comprend pas,
le besoin d'isolement pour que l'inspiration soit là.
Ce que tu crées un jour se détériore le lendemain,
l'usure et l'amour n'existe pas l'un sans l'un.
Ma vie je la rythme par un flow de mille mots,
si tu suis la cadence, tu ne seras pas de trop.

Jeudi 20 décembre, la tension monte entre nous,
on t'héliporte à l'hôpital dans un lieu loin de chez nous.
3 jours pour réaliser, que j'aurai pu te perdre..
Soudainement je ressens en moi renaître ma verve.
J'enfile mon manteau,traverse l'espace et le temps,
Je suis à quelques blocs, mon souffle est haletant.
Une blouse, un masque, je suis à tes cotés,
Ma main sur ton front lorsque notre fils est né.

Je retrouve ton regard, celui de nos trente ans,
amoureux, bestial, contagieux forcément.
Toi mon amazone t'as chamboulé ma vie,
Je nous revois tous les deux dans les ruelles de paris.
Je t'ai aimé pour ta folie, ton excentricité,
ton apparition sur la piste, de l'électricité.
L'amour dans un flash apparait devant nous,
on ne le commande pas, c'est lui qui vient à nous.

Dans 3 mois, ça fera 3 ans, date de notre unicité,
désolé pour ces 7 mois et demi de publicité.
C'est promis, je prendrais soin de toi comme jamais,
te parlerai comme jamais, te ferai rire comme jamel D.
Brouillard je deviendrai, et quand je te conduirai ça sera kiffant pas vrai?

En attendant, prenons soin de notre fils, c'est notre cadeau,
de peau à peau en peau à peau, les liens se renforcent c'est beau.
Un peu de nous deux, amour prématuré,
L'amour comme un macaron se façonne par "Ladurée".
En conclusion, mon fils, je te dis merci,
t'as fait renaître la flamme dans l'oeil de la femme de ma vie.
Quand t'as ouvert tes yeux, tu as ouvert les miens,
t'es mon Tardyferon, tu m'as montré quoi faire,
le tryptophane de mes nuits depuis l'état cellulaire.
Deyvønn, mon fils, tel sera ton prénom,
le big bang de ma vie fut ton apparition.
77

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,