1
min

A la recherche de l'inspiration perdue.

Image de Kylian

Kylian

11 lectures

1

La douce plume taillée du matin
virevolte et glisse sur la feuille, sans fin...
Méticuleuses arabesques protéiformes,
que sont ces phrases que mon cerveau forme !

Sans aucun sens,
on tente, on s’abandonne à ses sens
Romancier déchu,
Inspiration disparue !
Page Blanche,
Le rêve flanche !
Et doucement on attend...
On attend ce moment,
Ce bref instant de vie
Cet instant infini
qui, à la plume meurtrie,
fait écrire un nouveau refrain
Qui sera chantonné sur tous les chemins !

Puis, nouveau matin, nouvelle scène, quand soudain,
Apparait, l’espace d’un instant une femme dans le train
Et déjà les mots dessinent
Sa robe couleur capucine !
Eclair jaillissant, fontaine de jouvence, lumière dans la nuit,
Qui sur la page blanche vient colorer de noir les mots endormis

Libérés de l’esprit du poète encore tout étourdi,
L’inspiration lui revient petit à petit...
Et, au fil du temps, les arabesques infernales prennent fin
Laissant place aux beaux mots : fini le temps du chagrin.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,