1
min

A la poétesse

Image de Claude Trouiller

Claude Trouiller

13 lectures

0

Elle a écrit un poème.
Un de plus - quand la veine d'où ils coulent
Est ouverte, quand aussi on y met la sueur de son cœur.
C'est beau, souvent c'est bon
Léger ou dramatique, réprobateur,
Accusateur... ou glissant sans couverture sur la volupté...

Mais c'est aussi le piège, large de la gloire pour soi,
D'une usurpation, dont on sait - peut-être - la source...
Alors doucement, bien doucement,
Cette fois j'ai répondu :
- "La bouche parle de l'abondance du cœur",
Nous est-il enseigné ! Et encore :
"Veille sur ton cœur plus que sur toute autre chose."
Et à Dieu soit la gloire (comme signait Bach
Et comme aussi c'est ma best attitude) ;
Car si nous pouvons être capables de quelque don
Et de quelque chose, positivement bien
Dans ce monde défait... d'où ? d'où aussi
Viennent originellement les dons, talents et inspirations ?...

Avant qu'on ne soit mis à la porte ! de cet univers-école,
Ne doit-on pas le trouver pour toujours
Ce donateur généreux, qui est amour si bon
Qui nous manque et qu'on manque
Si souvent ici-bas ?
Non ! Ce n'est pas un devoir, une obligation !
L'amour à nous ne s'oblige pas ;
Mais c'est en devenant sensible, en regardant
Au bon endroit, au delà des vues
Et des rêves même...

Et selon une entente préalable un peu ancienne
Je lui ai mis deux cœurs...

@LGDD

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,