A la fille de l'autre soir

il y a
1 min
9
lectures
0
A la fille de l’autre soir...
Je me rappelle, oh douce beauté !
Ce soir où je te vis,
C’était comme si je venais de trouver ce pour quoi des années durant, je vis.
Et je sentis comme si la terre s’était arrêtée de tourner,
Et je souhaitai alors que ce court instant que nous passâmes ensemble devint une éternité.
Tu apparus dans ma vie, à un moment où tout espoir semblait perdu,
Mais mon monde se rebâtit en se laps de temps où je t’ai vue.
Je voulu t’offrir ce que j’avais de plus précieux pourque tu en fasses ton berceau,
Mais hélas ! Tu as disparu, laissant derrière toi, mon cœur en lambeau.
Oh beauté envoutante !
Oh sirène !
Oh déesse !
Je me rappelle,
Oui je me rappelle tes belles dents blanches
Que ton charmant sourire me permettait de voir,
Cette belle démarche de chat sauvage qu’offraient tes belles jambes galbées,
Tes beaux yeux de biche
Qui donnaient à ton visage cette splendeur éblouissante,
Je me rappelle, je me rappelle...
Oh soleil de mes nuits, reine de mon cœur !
Je parcourrai toute la terre, rien que pour te retrouver,
Et si tu ne te trouves nulle part dans la réalité, dans mon rêve, je replongerai,
Afin de vivre éternellement avec toi,
Dans ce royaume que j’ai bâti juste pour toi et moi.


Isidore DJUE Kouassi
08/08/2020
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !