À Jean-Claude Rateau

il y a
1 min
278
lectures
33
Qualifié

J’écris pour tuer les mots mais ils reviennent toujours. Mon premier recueil "IN VIVARIUM" est disponible sur Bookelis.com, le second est en cours d'écriture. :) SHOP : debruvisso.com  [+]

Image de Printemps 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Entre des estomacs pleins de trésors liquides,
Nous fîmes quelques pas vers un émouvantail ;
C’était un amoureux, un enfant du sérail,
Un artiste aux regards lumineux et limpides

Qui versa dans nos vers ses rimes translucides
Et teinta nos ballons d’un rouge de vitrail ;
Un de ces vieux marins pour qui le gouvernail
Ne sert qu’à rassurer les passagers stupides !

Moi, j’étais plein de joie au fond de cette cale,
Et je tendais la main, ivre comme un bateau,
Recevant jusqu’au sang l’or pur de ce coteau !

J’aurais voulu sombrer, prolonger notre escale
Car j’ai tant savouré ces divines offrandes
Que mon œil s’est mouillé de larmes des Bressandes !
33

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !