A confesse

il y a
1 min
12
lectures
0

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

Je baise ton cou nimbé de mes petites apostrophes
J'aime son goût sucré comme t'aimes mes strophes
Ce coton familier de mes petites acrostiches
Où dansent mes baisers comme danse le derviche

Le latin et mes lèvres ne suffiraient, je sais à polir
Par mon phrasé et soupirs, ton petit coin de cire
Qui met à l'œil le flanc de tes doux sentiments
Les fines feuilles de peau que tu plies en avion

Qui porté par le vent donnent forces et adressent
les crimes et amours charnelles que tu vas à confesse
Je suis le dévoué du sensuel et sincère épistolaire
Des douceurs, des charmes de tes carrés de chairs

Il est dit: les démons ne sauraient me faire taire
Pas plus mes caresses et nos fameuses affaires
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !