À ceux qui pensent que le son du sable est le son d'une horloge

il y a
1 min
1
lecture
0

Grand Escogriffe. Marlou d'la poésie. J'suis l'pornographe de l'orthographe  [+]

Une vie qu's'lit su'l'fiche de paye
Et s'écrit su' les lign' du RER
où transite la misère,

C'la valse en deux du
déplacement pendulair',
l'sablier étouffe l'chant du coq

tic toc — tic toc

Le laborieux s'tait
et confie ses prières
aux pierres, aux lignes

Tracées — du boulot j'squ'au terminus
tout l'monde descend
au cimetière.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,