18h30

il y a
1 min
2
lectures
0
Aujourd’hui encore il est 18h30
Eric et Mélissa timidement rentrent
Marchant vers le même arrêt de bus
Et chaque soir un public les observe, focus

Ce soir enfin, oui, il est 18h30
Première journée finie, je rentre
Et puis il y a ce collègue un peu bizarre
Rempli d’idées étranges, un vrai bazar

Oh non, oh non il est 18h30
S’il m’attend, je serai délirante
Ou bien... J’apprendrai à connaître
Une belle âme au-delà du paraître

Vite ce soir, ce soir à 18h30
C’est décidé, je serai transparente
Je proposerai un café, un dîner
J’y ai déjà réfléchi toute la matinée

Un moment hors temps,
Une catastrophe en un instant
Et le trajet devenu habitude
A l’amer goût de solitude

Aujourd’hui encore il est 18h30
Eric sans Mélissa timidement rentre
Marchant tristement en direction du bus
Ce soir le public trépigne, douloureux rictus

La nuit hivernale emporte le 18h30
Quand la fraicheur saisit les gens, pénétrante
Comme les occasions manquées, paroles en l’air
Les peines perdues et crises de colère

Pénible aujourd’hui d’attendre 18h30
Car Mélissa a des maux de ventre
Et s’il l’interroge, répondra le silence
Cause commune lors de turbulences

Un instant, une phrase
Pour faire table-rase
Et le trajet dans son habitude
Retrouve dans le cœur son amplitude

Aujourd’hui encore il est 18h30
Mélissa attend Eric, craquante
Elle veut se racheter, tout réparer
Mais les fissures dans l’oubli se sont égarées

Et ce public qui avait tout misé
Pour une histoire aux lumières tamisées
Sera ému de voir ses espoirs déchus
Pour une caisse de résonance au délai échu

Et ce public qui avait tout misé
Pour une histoire aux lumières tamisées
Avait perçu la bulle, pas les alentours
Pas les dérives, ni les vautours

18h30 est une occasion manquée,
Un désir incompris, un cœur disloqué,
Une bulle anormale qui a fini par percer
Et les amours de se disperser
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,