18 rue d'Anjou

il y a
1 min
145
lectures
22
Qualifié

En quête de reconnaissance mondiale mais revendiquant un anonymat glorieux, j'écris ce que je pense et inversement. Grâce à Internet, je suis très connu mais de très peu de gens : j’ai  [+]

Image de Eté 2016
Au quatorze de la rue d’Anjou il y a une vitrine
Où logent des mannequins,
Des girl’s super in’
Qui n’ont jamais faim.
On les déguise en haut en bas
Des fois Gucci, des fois Prada,
Le patron ne veut qu’elles :
Immobiles et employées modèles.

Au quinze de la rue d’Anjou il y a une vitrine,
Teintée celle-là,
On y vend du chocolat
Du noir, du blanc, du vanillé
À croquer, à savourer : « tartine de pain »,
C’est toujours plein.

Au seize de la rue d’Anjou il y avait une vitrine
On y a lancé un pavé,
Les clients venaient s'y délecter
Casquettes kakis et bottes cloutées,
D'un bon vomi racistisé.
Et comme personne ne veut la réparer,
Et bien c'est fermé.

Au dix-sept de la rue d’Anjou, rien,
Mais au dix-huit il y a une vitrine
La plus belle, la plus fine,
Il n’y a que de l’air dedans
Mais il suffit de sourire gentiment,
Et on y achète du temps oui, du temps
Et gratuitement.

22

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !