Zinzin ? vous avez dit Zinzin ?

il y a
2 min
216
lectures
19
Qualifié

Bonjour :) c'est le plus simple non? et pour faire court: 1 fiston, j'habite Arles (France), y'a aussi eu ma naissance en 1969 (le 24 mars), et j'aime passer beaucoup beaucoup beaucoup de temps ... [+]

Je ne sais pas vous, mais moi, y’a des jours où je frotte mon index et mon pouce, l’un contre l’autre, en marmonnant quelques phrases inaudibles, des mots sans queue ni tête, genre formule...
Je fais ça depuis toute petite, généralement en me concentrant très fort sur mes deux doigts, quand une situation me rend dingue.
Oh je sais bien ce que vous pensez : « on lui dit qu’elle est zinzin ? »
Et vous avez sans doute raison de penser ainsi, parce que, bien évidemment, ça ne marche pas : la situation reste la même, et moi j’ai un truc de plus qu’avant : l’air con.
Enfin... ça ne marche pas, ça ne marchait pas, devrais-je plutôt dire.
Parce que hier, tandis que je récitais à voix basse mes charmes, et que mes deux doigts chauffaient d’être frottés, il s’est passé un truc étrange.
Bizarre ? Je vous raconte :
C’était un jeudi, comme un autre. J’avais pris mon boulot plus tôt, ça circulait bien. Je gère des contentieux.
J’ai deux collègues l’Ange et la Démone, Rose et Paule.
Rose m’avait tout de suite parue aux taquets en arrivant. Elle me racontait à présent comment Paule avait encore réussi à lui faire porter le chapeau d’une connerie qu’elle avait faite, elle, et comment le chef lui avait hurlé dessus, félicitant ensuite la pouacre pour ses compétences. Vous voyez le genre ?
Certes nous avons bien songé à commander à George une autre saveur de Nespresso, spécialement concoctée pour les situations d’urgence, style potion à faire tomber toute les dents de celle qui la boit !
Mais Inside c’est du café banal.
Paule allait arriver.
Nous nous l’imaginions avec des bras aussi longs que son opportunisme et des oreilles aussi grandes que son narcissisme, et lui, des spaghettis velus jaillissant de sa tête disproportionnée. Et ça nous faisait rire aux larmes.
L’humour permet d’évacuer le stress ? Je confirme.
Je murmurais tout en frottant mes doigts.
On entendit gratter à la porte.
Sur le coup, Rose et moi avons cru que c’était Félix, la mascotte, qui rentrait d’une balade.
Mais en ouvrant, stupéfaction, c’était Elle.
Elle essayait de nous dire quelque chose mais nous ne comprenions rien.
Des oreilles gigantesques lui battaient le visage au vent. Elle aurait pu décoller si ses bras interminables, entortillés autour de son corps, sa voiture et le bâtiment ne l’avaient définitivement arrimée au sol...
Il nous fallut quelques instants, et deux ou trois pincements mutuels, pour noter que la situation était merveilleusement jubilatoire.
Rose porta l’estocade :
- Bonjour Paule ! Un café ?
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,