XII - Disparition

il y a
1 min
13
lectures
0

" Ce monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde. " Louis-Ferdinand Céline Pour me retrouver : noirceur652092088.wordpress.com  [+]

Le lendemain matin se passa en futilités de vieux couple. Le jeune avait très vite pris ses repères dans ce pavillon poisseux. Lorsque son vieil amant s’éveilla tard dans la matinée, il le trouva dans le salon, mâchonnant une tartine. Il lui jeta un regard insolent :
- Excuses, je me suis permis...
- Je t’en prie, ça fait rien.
Il le dévisagea un instant puis vint s’asseoir en face de lui, le fixant cette fois pour de bon :
- Tu ne m’as pas dit...Pourquoi tu m’as suivi hier soir ? Hein ? Pourquoi on en est là ?
- Si tu crois que j’avais rien vu à ton petit manège. Et puis j’avais envie. Pourquoi, tu regrettes ?
- Non. Mais je ne te connais pas finalement.
- A-t-on vraiment besoin de se connaître ?
- T’apprendra que ça vaut mieux.
- Apprendre, je m’en tape. Je suis bien ici. Et...je suis pas un voleur.
- Des types comme moi, ça te fous pas les boules ?
- Si. C’est ça qui est bon. Sentir qu’on se fout en danger, qu’on s’offre au premier dégueulasse qui passe. Je ne me respecte pas. Les types qui se respectent ont trop de vanité. Ce sont ceux qui croient à la psychanalyse et ce genre de trucs...Moi, je m’en fous. Je jouis aujourd’hui parce que demain, je pourrais peut-être plus.
- Dis pas ça...à ton âge...
- A mon âge ? Qu’est ce que ça signifie ? Qu’y a un âge pour comprendre que l’existence n’est pas une coupe de nectar mais une barrique de pisse ?
Il se leva, visiblement agacé. Il était en caleçon. Il disparut un temps dans la chambre, revint, demanda où était la salle de bain. Après avoir pris une douche, il s’habilla et déclara qu’il était temps pour lui de partir, qu’il ne savait absolument pas si il reviendrait. Il se dirigea ensuite vers la porte. Pas un baiser, pas une morsure, pas même l’ombre d’une étreinte.

Il le vit, disparaissant au loin, ombre incertaine parmi les maisons hideuses.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !