4
min

Voyage sans retour

Image de Célia7

Célia7

6 lectures

1

Ma chère petite sœur,
Avant toute chose, sache que je t’aime plus que tout au monde. Quand tu te réveilleras demain matin, je ne serai plus là. Le bisou que je t’ai fait hier soir pour te souhaiter une nuit de rêves et de douceur était le dernier. Et si je ne suis plus là aujourd’hui, c’est que ma vie à moi n’était pas faite de rêves et de douceur, mais plutôt de cauchemar et d’horreur.

Je t’ai laissé une photo sous ton oreiller. Une photo de nous deux dans le jardin de mamie. Tu te rappelles ce jour ? Nous étions tellement heureuses ! C’était ton anniversaire, tu venais de recevoir ton nouveau vélo. Ce sourire sur mon visage, ça fait bien longtemps que tu ne l’as plus vu. Lily, s’il te plaît, souviens-toi... Souviens-toi de ce sourire car c’est la seule chose dont je veux que tu te souviennes. Tous les jours, regarde cette photo, et pense fort à moi, très fort ! Et souris. C’est la seule chose qui compte à mes yeux, ton sourire. Et peut-être que maintenant que je ne suis plus là, maintenant que tes parents peuvent t’aimer sans limites et sans embuches, peut-être, ton sourire sera plus éclatant qu’il ne l’a jamais été.

Tu es trop jeune pour comprendre. Tu ne comprends pas ces bleus sur mon corps, ces blessures dans mon cœur, ces regards de détresse. C’est tellement mieux ainsi... Et peut-être que tu ne comprendras pas ces mots non plus. Ce n’est pas important. Du moins pour l’instant. Quand tu seras plus grande, tu m’en voudras certainement de t’avoir laissée. C’est pour cela que je t’écris cette lettre. Pour m’excuser, même si ce que je fais est impardonnable. N’oublie jamais que ta grande sœur t’aime Lily. Ici, ailleurs, où que je sois, je veille sur toi, et je reste auprès de toi. J’espère que tu ne m’oublieras pas car moi je ne t’oublierai jamais.

Je n’ai pas eu le courage de continuer à me battre tout comme je n’ai jamais trouvé le courage de les affronter. J’ai toujours été plus faible que toi. Tu as cette force incroyable en toi. Je t’admire tellement. Tu es une sœur incroyable ! Je n’aurais pas pu rêver mieux. Et si j’ai survécu toutes ces années c’est grâce à toi, grâce à ton insouciance, à ton sourire et à ton rire ; à ces mots que tu me glissais dans le sac le matin « Bonne journée Neïla, je t’aime ». Finalement peut-être que tu l’avais comprise, ma détresse... Je ne me pardonnerai jamais ce que je fais aujourd’hui, j’espère que toi tu le pourras. Me pardonner...

Le monde qui m’attend à présent sera sûrement plus beau, il n’y manquera que toi, mon petit rayon de soleil. Malgré cela, j’espère que tu m’y rejoindras le plus tard possible. Tu ne me verras pas mais moi si, je veillerai sur toi chaque jour, chaque instant de ta vie. Je serai là à chaque anniversaire, je serai là pour tes premiers amours, dans les moments de bonheur comme dans les moments les plus difficiles. Quand tu auras besoin de soutien je serai là, et je t’enverrai toute mon énergie, tout mon amour. Je te bercerai tous les soirs, de là où je suis. Je chanterai pour que tu passes de belles et douces nuits.

Je te souhaite une vie de bonheur, d’amour et surtout de rêves. Continue de rêver Lily, ce don magnifique que tu as en toi est unique, et ton imagination est sans frontière. Continue à être heureuse et à partager ton bonheur. Continue à aimer et les gens t’aimeront en retour.

Je suis désolée de ne pas avoir été à la hauteur, désolée de ne pas avoir été la grande sœur dont toutes les petites filles rêvent. Pourtant je t’ai aimée, crois-moi je t’ai aimée. Et je continuerai à t’aimer et à veiller sur toi aussi longtemps qu’il me le sera permis.

Sache que je ne pars pas sans raison, j’ai longuement réfléchi à cette idée. A l’idée de te laisser... A l’idée de tout abandonner et de partir pour un au-delà que j’espère meilleur. Ce n’est pas un adieu. Vois plutôt cela comme un voyage, un voyage sans retour, un voyage de douceur.

Ta douceur va me manquer Lily. Ton sourire va me manquer, tout en toi va me manquer. Tes mots doux du matin, tes grimaces quand je pleurais, tes questions de petite fille, tes questions sur la vie, ta curiosité, ta douceur, ta chaleur, tes bisous, ton amour. Tous ces petits détails qui te rendent si unique à mes yeux. Tu as le don de donner le sourire aux gens qui t’entourent. Tu es la plus belle chose qu’il me soit arrivé, Lily. Personne ne m’a aimée comme toi. Tu es tout simplement la seule à m’avoir aimée. Et si cet amour m’a suffi pendant des années, aujourd’hui il ne me suffit plus et tu n’y es pour rien.

Nos parents ont toujours été plein d’amour envers toi. Tu es leur unique enfant. L’autre n’a jamais existé. Je ne peux pas t’expliquer pourquoi car moi-même je ne le sais pas. Pourquoi... Le plus important aujourd’hui est qu’ils continuent à t’aimer. C’est pour cela que je suis partie. Il est difficile de t’expliquer cela mais si j’étais restée, ta vie serait devenue atroce. Ils m’ont promis de te faire vivre le même cauchemar qu’à moi si je restais...

Et si je restais... Cette question a tourné tellement longtemps dans ma tête. Tu étais ma seule raison de vivre, de continuer à me battre. Te voir malheureuse m’aurait tuée, alors je préfère te savoir heureuse, même si pour cela il faut partir. Ma vie n’aurait plus eu aucun sens sans ton sourire.

Il est temps pour moi de te dire au revoir. Je t’en supplie ne pleure pas, reste forte comme tu l’as toujours été. Tu vas tellement me manquer Lily. J’aimerais prendre ta main une dernière fois, voir ton sourire une dernière fois, entendre ton rire une dernière fois.

Merci encore pour la petite sœur que tu as été toutes ces années, pour ta tendresse et pour ce que tu possèdes en toi qui n’existe chez personne d’autre. Si mes larmes coulent sur mon visage pâle, c’est que tu étais la seule à me comprendre et à m’aimer, malgré les trop nombreuses cicatrices enfouies sous ma peau.

Cette lettre est un secret ma chérie, un secret entre toi et moi que personne d’autre ne doit connaître. Ne parle jamais de ce secret aux parents, c’est très important. Tu as toujours su garder mes secrets, celui-ci est le dernier, et sans-doute le plus important. Je te fais confiance et je sais que tu ne me trahiras pas.

Et surtout, n’oublie jamais que je t’aime, jamais. Et souviens-toi... Souviens-toi de nos jours heureux.

Je t’aime Lily

Ta grande sœur Neïla
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,