6
min

voyage de la vie

Image de N.lilli

N.lilli

6 lectures

0

Aujourd’hui, je choisis mon destin et mon prochain voyage sera le plus beau...Ce sera un voyage sans détour, je fermerais les yeux et je m’évaderais au crépuscule des petits jours.
Je veux devenir un nomade, sans bagages, ni adieu, un randonneur amoureux de la nature et de l’espace, sans nostalgie, ni appartenances. Je vais devenir une belle énergie qui s’empile.
J’errerais autour du monde à la recherche désespérée de cascades, d’ondes et des sentiers perdus dans les vallées. Chaque pas en avant, sera un hymne à l’amour, je laisserais le passé et les anciens liens derrière moi, avec le sourire illuminé par tous mes rêves à réaliser.
J’avancerais sans regret, d’un pas déterminé, plus que jamais... Si mes larmes d’hier me permettent de réaliser mes rêves précieux, alors je saisis cette invitation au voyage pour assouvir tous mes désirs, tel un pèlerin qui s’acharne à avancer vers son objectif.
J’ai une soif et une fièvre d’espace, de liberté et tout mon être lance des cris désespérés. Nous craignons tous des violentes vagues, mais on ne se rend pas compte que nous sommes esclaves de nos habitudes et de notre quotidien, refaisant chaque jour le même chemin avec les mêmes repères.
Ton quotidien est jonché de cactus et de fardeaux de tristesse et de déception, aujourd’hui il te faut slalomer entre les tracas, les soucis et bienheureusement les victoires. Le voyage est comme une lettre à la mer, mais c’est aussi une belle promesse qui ne déteindra jamais.
Il te faut juste un fragment de courage, cela suffit ! Ecoute ton cœur, la réponse rayonne toujours en toi...
Chaque jour, ce simple instant présent reste précieux dans ta vie, car il ouvre la voie du futur, il est visible, ne le vois-tu pas ? il sème des indices chaque jour dans ta vie. Il suffit de les suivre, saisis ta chance !
Tu as l’impression que tes pieds sont bétonnés dans les traces de tes pas, mais notre véritable destinée n’est pas indiquée sur les cartes, apprends donc à te diriger avec les rêves de ton cœur. La vie est comme un immense océan ou tu navigues, l’amour est ton bateau.
Malgré les eaux troubles que tu rencontres, tu dois te maintenir à flot, car ton corps et ton cœur sont réunis, à toi de faire que tu sois ta propre équipe en harmonie et en équilibre.
Le voyage est comme aimer, il dure toute une vie, vas donc voir toutes ces somptueuses plages, vas au gré de tes envies sans sentiment, sans âge, et sans culpabilité...
J’arpente la vie avec le sourire. Parfois il m’arrive de faire des détours, je cours, j’attends mon heure, sans peur et avec courage. Je veux aller voir plus loin et plus haut, au fond de moi, j’espère tant sans me le dire, je cherche à adopter ma propre voie, et ne jamais revenir avec le temps, je rôde les tempêtes et j’utilise la force du vent pour m’élancer et croquer la vie...
Je mets les voiles et en l’absence de carte, je sais où aller car ma propre intuition est ma boussole dans la vie, je reste déterminée. Mon cœur est mon trésor, il me guide dans les moments qui me paraissent insurmontable. Par moment, je hisse mon ancre pour souffler un peu et puis je repars de plus belle...
Dans mon élan, par moment, je rate des détours car je peux manquer de patience et d’espoir, puis je me ressaisis... je me dirige vers la lumière éblouissante de la vie, ma direction est comme un soleil qui réchauffe, un simple fragment de courage se développe en moi à une vitesse spectaculaire, l’adrénaline explose dans mon cœur afin d’apercevoir l’étincelle de mon futur.
Au départ, mon cœur et mon corps voyaient leurs horizons différents. Je me sentais confuse et désorientée. Ça me rendait faible et sans protection, je m’enfonçais dans les méandres de la tristesse et de la dépression. Et la chute semblait sans fin, je n’avais rien pour me retenir ou m’accrocher, un tunnel sans fond...
Aujourd’hui, je regarde vers une seule et unique direction, mon esprit a remué la boussole salée du destin. La chute n’existe plus, je me sens légère et rassurée. J’ai l’impression de renaitre de mes cendres telle un phœnix. Mes expériences m’ont rendue plus forte et plus motivée.
Je suis comme un roc face à l’adversité, et il me faut parfois naviguer de façon sournoise afin de rester à flot car les marécages de la vie peuvent t’emmener à te perdre dans les abîmes des abysses du mal. Tout est sombre et dangereux, un petit rien peut te détruire.
Moi, j’ai ma lumière et ma détermination qui m’accompagnent. La mer est mon lit, les nuages mon toit et l’océan dans toute son immensité, est devenu ma demeure. Sous une pelouse d’étoiles, je suis mon firmament agréablement accompagné par les vagues mélodieuses dont je suis la seule spectatrice.
Je suis éblouie et enchantée par les merveilles qui danse autour de moi, je me sens comblée, c’est le cœur ouvert ou tous mes sens sont en éveille, que je tends ma main à la vie. Je suis libre de m’évader et de découvrir, chaque voyage est sans notion de temps. Je vole dans les hauteurs tel un aigle qui prône dans son domaine, à aller défier les courbes des vallées et des montagnes, suivre le ruisseau qui s’amplifie et deviendra torrent et fleuve, pour se perdre à tout jamais dans la mer.
Je regarde l’océan, tout est calme et serein, au loin, le ciel et la mer ne font qu’un, aucune frontière ne les sépare, je marche vers l’avenir sur la route du bonheur, loin des doutes. Je veux refaire le monde au-dessus du temps et des vents, je vole...
L’avenir nous sourit, les étoiles s’éblouissent sous le firmament. Une sirène au loin, une voix puissante retentit, le doute est passé avec l’ouragan, qui fait fuir les sans espoirs. Les astres nous indiquent la route. Sous les tourbillons d’émotions au carrefour des passions et des peurs, tu navigues en tenant bien fermement ta barre. C’est avec la flamme dans les yeux, tu t’accroches à la beauté du monde, à la volupté des étoiles, l’harmonie des éléments qui en deviennent une douceur sans mystère car tu connais la valeur de ce qui t’entoure.
Ton attache matérielle est comme un miroir déformé ou ne peut se refléter ton lendemain car trop éphémère et pourtant l’éclat du soleil se réfléchit sans peine par les vagues ondulantes.
Tu dois sauter dans le bassin de l’espérance dont les éclaboussures font surgir un arc-en-ciel au loin, l’écharpe de Vénus, un tel univers bleu rempli de mystères et de charmes.
Par moment, il peut te frapper un grand chagrin, alors n’hésites pas, vas ou plutôt cours vers une solution évidente ! sache que ton attache matérielle peut être ton frein à la solution évidente, et pourtant la réponse rayonne toujours en toi, encore faut-il enlever les œillères que tu portes , pour apprécier les voies de la réussite ! n’oublie jamais d’où tu viens, malgré tout, tes légendes et tes contes seront un jour transmises à ta génération futur...avec sagesse et savoir car c’est ton histoire.
Je vole sous mon ciel étoilé, je vagabonde aisément, j’erre sous le vent, je me laisse rêver plus que de raison, je suis heureuse et je veux t’emmener avec moi... Loin des colères, des inventaires, ma vie devient des vers qui caressent mon devenir. Chaque élan d’espoir est une prière, je traverse la vie sur la pointe des pieds, d’un pas léger, au fil de mes années, de la maternelle à l’université.... Le temps file et donne des couleurs à mon quotidien, il me donne envie d’écrire des rimes, sur des envies tant l’harmonie du monde m’émerveille. Ma vie est un arc en ciel, remplie de douceur tel le miel qui vient émoustiller le palais par sa délicatesse....
J’en ressort tel un guerrier du cœur, un retour en enfance... rien ne m’arrête, je suis l’optimisme, j’avance encore et encore.
Je veux découvrir le monde, à ma manière, à toute allure, à pas de tortue, je veux décider de la cadence de mes pas, car je suis capitaine de mon vie, je lève les yeux vers le ciel , je veux faire de mon mieux, pour que mon voyage soit le plus beau, je veux découvrir d’autres lieux, des îles magiques sous le vent, des contrées sauvages enfouies sous une vallée, les forêts du monde dont les trésors sont toujours cachés, les déserts et les dunes qui se déplacent au fil du temps, des prairies fleuries de mille et une variété de fleurs....
Avec mon sac à dos, je m’avance et je m’éloigne, du présent et du futur en vivant pleinement mon présent. Je regarde au loin et je sais que mon voyage sera long car l’aboutissement de chacun est un ensemble de passé et de présent.
Le temps est mon allié, il m’accompagne dans mes déplacements. Pour certains, il est un dangereux adversaire, car il te balance de l’enfance à l’adulte, de la jeunesse à la vieillesse. Mais la rose n’éclot-elle pas pour devenir une princesse d’un jour dans un champs et se fane doucement... la vie est une jolie épopée, encore faut-il l’accepter, c’est un voyage dans toute sa splendeur....
Pour que ton voyage soit facilité, il te faut t’alléger au maximum. Les rancœurs et les douleurs sont à laisser sur le bas-côté de ta vie, car ils deviennent des boulets qui te freinent sans cesse. Chaque pas en avant deviendra de plus en plus difficile...
Laisse ce bagage inutile, qui ne fait que t’encombrer !
Dans ton sac à dos, il te faut garder uniquement les biens précieux qui te sont chères, l’amour est mon bien le plus important, il me motive et me soulage, il ne pèse pas lourd, et pourtant il prend beaucoup de place... bizarrement, il me reste de la place pour d’autres trésors que je pourrais découvrir lors de mon périple.
J’ai compris que si je voulais une magnifique histoire, il fallait que je réalise que je suis l’auteur de ma vie, j’ai la possibilité d’écrire une nouvelle page chaque jour, alors je prends mon stylo et j’écris....
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

NOUVELLES

J’ai dix-sept ans, je suis en Terminale et je me défonce. J’arrive plus à analyser. Le matin je suis tout groggy, dans les vapes, au ralenti. Je serre des mains, je check, je...

Du même thème