Une histoire de crevettes

il y a
1 min
1027
lectures
18
Lauréat
Jury
Elle savait apprécier les langoustines.

Attrapait le corps rose et dodu, introduisait les ongles sous la carapace, mettait la chair à nu, l'enduisait délicatement de mayonnaise au citron et suçait lentement. Avec un air farouche, elle décrocha même un morceau oublié dans la queue, impossible à cueillir sans les dents.

Je semblais être le seul à rêver de la sorte. Tous les autres clients savouraient leurs carottes et le silence.

C'est arrivé d'un coup : j'ai bandé comme un fou. Violemment, sous la table du restaurant. À l'abri de la nappe et dans un coin de salle, on ne pouvait pas me voir. Les serveurs occupés passaient tous loin de moi.

J'ai osé.

J'ai glissé la main droite dans ma poche qui avait la qualité d'être large et cousue d'un tissu confortable, enserrant l'érection qui déjà s'évadait de son cocon de soie.

Sans quitter la gourmande des yeux, je me suis concentré sur ses lèvres. Pulpe soudain balayée d'un petit coup de langue. Ce qui tendit mon sexe d'un frisson opportun.

Il me semblait – j'étais même persuadé – qu'elle m'observait du coin de l'œil et jouait, aspirant doucement l'intérieur charnu d'une pince en se cambrant un peu.

Je ne pouvais me détacher de cette belle inconnue, ses seins fermes et tendus sous un chemisier que je ne voyais plus. Je visai sa peau fine et juste là, sous les boucles parfumées de ses cheveux dorés, je lui baisai le cou, lui taquinai l'oreille, glissant contre sa taille et sous l'étoffe fine mon désir masculin.

Dans la jupe entrouverte, des bas sombres rejoignaient en secret la pénombre complice. Plus ému qu'un écolier, je savourais ses cuisses, et je me caressais.

Je cuisais sur mon siège ; elle avait terminé ses petits crustacés et se léchait les doigts, insolente, ignorant je l'espère, mon plaisir coulissant. Je devais contenir le sang qui battait dans ma verge comme un marteau-piqueur et colorait mes joues au péril imminent de mon anonymat.

Le garçon me surprit quand elle tourna vers moi son visage parfait. Elle avait sous la lèvre un peu de mayonnaise provoquant du même coup ma chute et le bouquet final :

— Tout se passe bien Monsieur ?
— Oui, m'étouffai-je, je... jouirais voulu l'addition s'il vous plaît.

Satisfait et penaud, j'aperçois la jolie s'apprêter à sortir, se retourner vers moi et sourire, tout velours :

— On pourrait dire merci...

18
18

Un petit mot pour l'auteur ? 14 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Azalée
Azalée · il y a
Bravo ! Prix amplement mérité ! Joli texte érotique et gourmand...
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Merci :)
Image de Marie Lauzeral
Marie Lauzeral · il y a
Très savoureux! Et de bon goût! Bravo.
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Merci, je suis flatté.
Image de Søkswen
Søkswen · il y a
Bravo pour cette victoire. J'étais assis près de vous, proche du succès donc. Beau texte.
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Merci d'avoir aimé. J'ai bien aimé votre histoire d'hard contemporain aussi, sincèrement.
Image de Søkswen
Søkswen · il y a
"hard contemporain", excellente formule, je n'y avais pas pensé pour le titre ; la prochaine fois, on s'appelle.
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Pourquoi pas ? N'hésitez pas.De mon côté, la prochaine fois que je m'assiérai dans le fauteuil de velours écarlate d'une salle obscure et accueillante, je regarderai bien à gauche pour voir si je reconnais un visage croisé sur internet, histoire de jouir avec les mots ou s'épeler le texte en se grattant les coquilles, car le Q n'est pas une obligation ...et ceci est dit, malgré quelques artifists que vous me pardonnerez, uniquement par amour de l'art.Cordialement.
Image de Valentine Magnée
Valentine Magnée · il y a
Bravo, le texte est drôle et coquin et mérite amplement son prix !
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Merci beaucoup :)
Image de Clarissa Rivière
Clarissa Rivière · il y a
J'ai découvert votre texte à l'occasion de son succès hier soir... il m'a beaucoup plu ! Un texte gourmand, espiègle, et joueur !
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
De mon côté j'ai découvert votre commentaire après lecture de votre sympathique article concernant les festivités de ce vendredi.
Merci pour le lien et les compliments et merci d'avoir aimé.

Image de L.G.
L.G. · il y a
c'est délicieux!!!!
Image de Galet Nomade
Galet Nomade · il y a
Merci !

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Terrasse

Hermann Sboniek

C’est une terrasse en bois au-dessus de la jungle Birmane. Elle ceinture une maison construite à flanc de colline. Sa partie la plus large semble posée sur des frangipaniers en fleurs. Puis le... [+]


Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]